Au jardin en mars : que planter, semer et faire en mars ?

Au jardin en mars : que planter, semer et faire en mars ?

Article paru dans jardinage.lemonde.fr Au jardin en mars : que planter, semer et faire en mars ? Les giboulées de mars sont caractéristiques de ce mois charnière, entre la fin de l’hiver et le début du printemps, avec des averses de pluie forte, de grêle, de neige fondue, de grésil. Ne pas se précipiter au jardin pour autant, car des froids assez rigoureux peuvent encore se produire : ces giboulées de mars marquent juste l’arrivée progressive du printemps, vous allez donc pouvoir recommencer de façon plus intense progressivement vos interventions au jardin. Les fleurs se développent de plus en plus, les protections hivernales vont pouvoir être progressivement retirées, et vous allez pouvoir vous adonner aux tailles de mars, réputées les meilleures, selon l’adage bien connu. Le jardinage au potager en mars Les semis de laitue, de chicorée, de fève et de betteraves rouges peuvent être entrepris, tout comme les poireaux que vous repiquerez fin juin pour une récolte en automne-hiver d’après. Si vous avez une mini-serre au chaud, les premiers semis de tomates pourront être faits. Les pommes de terre peuvent être mises en terre après un bon fumage de celle-ci. Plantez également l’ail rose et l’oignon blanc. Si vous avez des artichauts, prenez les plus beaux oeilletons des pieds pour les repiquer et multiplier ainsi les pieds. Jardiner au verger en mars S’il ne fait pas trop froid, taillez les arbres fruitiers et notamment la vigne. C’est la dernière ligne droite pour planter les arbres fruitiers qui devront être bien arrosés pour aider à la reprise. En revanche, c’est le moment de planter les arbustes à petits fruits rouges...
Conseils pour jardiner sans engrais ni pesticides

Conseils pour jardiner sans engrais ni pesticides

Article de Rouba Naaman-Beauvais paru dans maisonapart.com Les produits chimiques n’ont plus la cote au jardin ni au potager ! Pour réapprendre à laisser faire la nature, et vous passer d’engrais et de pesticides, découvrez les conseils malins et facile à mettre en oeuvre de notre guide pratique. L’avènement du bio n’est pas réservé à l’agriculture ! Le jardinage s’y met également, et entretenir son potager sans utiliser de pesticides est devenu un rêve pour beaucoup de Français. Jardinier « bio », c’est avant tout limiter l’utilisation de ces produits, dits « phytosanitaires » : engrais, pesticides, insecticides, désherbants, etc. Mais la démarche est plus complexe, comme l’explique Jean-Marc Muller, président du Conseil national des jardins collectifs et familiaux (CNJCF) : « On ne peut pas passer d’un jardin traditionnel à un jardin bio du jour au lendemain, il faut recréer le microcosme de la flore, rétablir les phénomènes naturels ». Il faudra donc vous armer de patience, afin que la nature reprenne ses droits sur votre petit lopin de terre. Patience également, puisqu’il vous faudra apprendre de nouveaux gestes et prendre de nouvelles habitudes. « Le jardinage raisonné, c’est l’anticipation : on n’attend plus que la plante soit malade pour agir, on travaille en amont, pour maintenir l’ensemble du jardin en bonne santé, pour réduire les risques de maladie » explique Jean-Marc Muller. Notre spécialiste vous confie quelques conseils pour jardinier bio. Pour lire l’article de Rouba Naaman-Beauvais en entier sur www.maisonapart.com cliquez ici...
Comment aménager un balcon pour les enfants ?

Comment aménager un balcon pour les enfants ?

Aménager un balcon familial en 5 étapes Véritable pièce à vivre, un balcon bien aménagé est un lieu idéal pour initier les enfants aux joies du jardinage et à l’art de vivre dehors. Mais pour vraiment profiter de son balcon en famille en toute sécurité, mieux vaut anticiper tous les détails et prévoir des activités adaptées à chacun. Mode d’emploi en 5 étapes. Etape 1 : sécuriser le balcon pour vos enfants Avant d’être un lieu de plaisirs à partager en famille, le balcon est le lieu de tous les dangers pour les enfants. Il est donc hors de question de laisser petits et grands jouer dehors sans s’être assuré qu’ils ne risquent pas de passer par-dessus la rambarde… ou de glisser par en-dessous. Dans la plupart des cas, l’installation d’un filet de sécurité, d’un brise-vue… est obligatoire afin que les petits ne puissent pas escalader les barreaux. L’installation de jardinières hautes peut aussi faire l’affaire, mais assurez-vous qu’aucun petit acrobate ne pourra y prendre appui. Veillez aussi à ce que le sol ne fasse pas mal aux pieds (sinon recouvrez-le de gazon synthétique ou de dalles prédécoupées) et que rien de dangereux ne soit à portée des bébés (outils de jardinage, engrais…). Dans tous les cas, ne laissez jamais les enfants sans surveillance dehors. Une fois vos petits mis à l’abri, pensez aussi à la sécurité des passants en-dessous ! Les petites voitures jetées par-dessus bord risquent de se transformer en projectiles s’ils sont lancés du 4e étage, et gare au camion de pompiers ! Pour lire l’article entier de Sonia Buchard sur www.deco.fr cliquez ici...
L’emplacement de la piscine dans le jardin

L’emplacement de la piscine dans le jardin

Comment trouver le meilleur emplacement pour votre piscine dans le jardin ?  Différents critères entrent en compte : votre terrain, l’ensoleillement, les contraintes légales, les aménagements à prévoir autour de la piscine, etc. L’emplacement idéal pour votre piscine dans le jardin Votre piscine doit être installée au soleil, et orientée en fonction des vents dominants. Placez les skimmers face au vent, ainsi l’eau se dirigera naturellement vers les skimmers. L’emplacement de la piscine dépend aussi de la composition de votre terrain. Si votre jardin a beaucoup de relief, il faudra aplanir le terrain. Vous devrez éventuellement stabiliser le sol. Choisissez aussi l’emplacement de la piscine en fonction des conduits souterrains. Votre pisciniste saura vous conseiller sur l’emplacement le plus adapté, ou sur les travaux à réaliser le cas échéant. Selon la taille de votre jardin, souhaitez-vous installer votre piscine au plus près de votre maison pour y accéder en quelques secondes, ou dans un espace plus reculé de votre jardin ? Réfléchissez aux avantages et inconvénients de ces deux possibilités. Ce choix est évidemment soumis aux autres critères (ensoleillement, composition du sol, etc.). Pour lire l’article entier sur le site www.guide-piscine.fr cliquez ici...
Calendrier du jardin et du potager

Calendrier du jardin et du potager

A la Sainte-Catherine… c’est le moment de planter les arbres ! En cette période de dormance, arbres et arbustes prendront le temps de s’installer et de caler leurs racines bien confortablement en attendant le réveil du printemps. Le proverbe du moment : A la Sainte-Catherine, tout bois prend racine.   Au jardin d’ornement : – Si vous possédez des potées de primevères, placez-les dans un endroit frais, et offrez-leur de temps à autre une nuit sur un rebord de fenêtre, qui les ravivera. – Taillez les hibiscus, auxquels vous donnerez en outre un peu de repos en réduisant les arrosages. – Plantez les arbustes en bacs, les rosiers miniatures et les petits bulbes en jardinières. Pour lire l’article entier de Martine Rigaudie sur www.deco.fr cliquez ici...